Canal-U

Mon compte

Institut d'astrophysique de Paris

L'Institut d'astrophysique de Paris (IAP) est une Unité Mixte de Recherche (UMR 7095) de l'Université Pierre et Marie Curie et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). L'IAP est devenu un Observatoire des Sciences de l'Univers en décembre 2005, ce qui lui confère le rang d'École Interne au sein de l'Université Pierre et Marie Curie.

Laboratoire d'interface entre deux disciplines, l'IAP regroupe des astrophysiciens du secteur des sciences de l'Univers et des physiciens théoriciens du secteur des sciences physiques et mathématiques. Les recherches conduites à l'IAP portent sur les domaines de pointe de l'astrophysique : la formation des systèmes planétaires et la recherche de planètes extrasolaires, la physique stellaire, l'évolution des galaxies, les structures à grande échelle, la cosmologie observationnelle et théorique, la physique de l'Univers primordial et les phénomènes d'énergie extrême.

Les chercheurs de l'IAP sont des observateurs, des modélisateurs et des théoriciens. Leurs recherches s'appuient sur de grands programmes observationnels, des calculs numériques intensifs, ou des calculs analytiques poussés. L'IAP compte environ 150 chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs, post-doctorants et doctorants, et accueille régulièrement de nombreux stagiaires et visiteurs étrangers.

Il héberge le Master 2 spécialité « Astronomie, Astrophysique et Ingénierie Spatiale », ainsi que l'antenne UPMC de l'École Doctorale d'Astronomie et d'Astrophysique d'Île-de-France (ED 127). Il entretient des liens de partenariat privilégiés avec l'Observatoire de Paris, situé sur le même campus. Depuis 1988, il héberge le secrétariat général de l’Union Astronomique Internationale (UAI). L'IAP participe activement à la diffusion de la science, en particulier par l'organisation de conférences publiques chaque premier mardi du mois. Il organise également de nombreux séminaires, des colloques internationaux et des cours spécialisés.

Note : jusqu'en 2014, les conférences publiques de l'IAP étaient filmées en partenariat avec le CERIMES. Vous pouvez donc également retrouver les vidéos de ces conférences sur le site Canal-U/CERIMES :

http://www.canal-u.tv/producteurs/cerimes/les_conferences_de_l_institut_d_astrophysique_de_paris_iap

Pour vous abonner au podcast de Institut d'astrophysique de Paris, cliquez sur l’icône de votre lecteur favori :

Liste des programmes

Le satellite Herschel, lancé en mai 2009, a fini sa mission depuis deux ans. Mais c'est loin d'être la fin de cette grande aventure scientifique car l'analyse des données récoltées durera encore des années. Dédié a l'observation du ciel dans les longueurs d'onde de l'infrarouge lointain (70 à 500 microns), ...
Le rover Curiosity s'est posé sur Mars en août 2012. Depuis il explore le cratère Gale afin de déterminer son histoire géologique passée y compris quand il était rempli d'eau tel un lac. Depuis près de 3 ans, son objectif est de longer une longue dune de sable sombre qu'il ...
D'où venons-nous ? Les découvertes scientifiques récentes précisent l'histoire de nos origines célestes. Où allons-nous ? Hubert Reeves évoquera la situation et les actions qu'elle exige de nous. Il parlera de l'avenir de la vie sur la Terre, et de la biodiversité dont l'humanité fait partie.
Depuis Marco Polo, on sait que certaines dunes ont la particularité d'émettre des sons intenses, soit harmonieux comme des voix, soit plus irréguliers comme le fracas des armes ou, comme on le dirait maintenant, à un bombardier. Mais ces sons qui ne se produisent pas partout, sont aussi capricieux, et ...
Les quasars sont des sources extrêmement lumineuses que l'on arrive à détecter à des distances cosmologiques. Ceux-ci peuvent servir de phares pour détecter la matière aux confins de l'Univers, interposée entre les quasars et nous, du milieu intergalactique jusqu'au sein de galaxies. Après une présentation de cette technique d'observation un ...
L'idée que les mathématiques sont le langage naturel de la physique est devenue banale et semble claire. Elle peut toutefois s'interpréter d'au moins deux façons, qui ne sont pas du tout équivalentes des points de vue épistémologique et philosophique : - soit ce langage est pensé comme étant celui de ...
There is a "Warped side" to our universe, consisting of objects and phenomena that are made solely or largely from warped spacetime. Examples are black holes, singularities (inside black holes and in the big bang), and cosmic strings. Numerical-relativity simulations are revolutionizing our understanding of what COULD exist on our ...
Over the past decade multi-wavelength observations have revealed the extraordinary ubiquity and diversity of star formation in galaxies, ranging over billionfold ranges in star formation rates (SFRs), whether expressed in absolute terms, or in terms of areally or mass-normalised SFRs. Considerable attention has been focussed on the high-density extremes in ...
Only about a hundred years ago astronomers came to recognize cosmic explosive events. What was once termed as Stella Nova are now divided into two major families, novae and supernovae (with real distinct classes in each). The variables and the explosions have been interesting in their own right and contributed ...
Combining the principles of general relativity and quantum theory still remains as elusive as ever. Recent work, that concentrated on the points of conflict and contact between quantum theory and general relativity, suggests a new perspective on gravity. It appears that the field equations of gravity in a wide class ...
 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte